La maison bleu horizon

Couv8052977

 

Titre : La maison bleu horizon

Saga : Alan Lambin

Tome : 1

Auteur: Jean-Marc Dhainaut

Editeur: Taurnada

ISBN : 9782372580281

Pages : 260

Date de publication française : 29 juin 2017

Résumé :  Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente 

Du même auteur : Les prières de sangLes galeries hurlantesAlan Lambin et le fantôme au crayon, Alan Lambin et l'esprit qui pleurait

Début du livre :"Maman!  Maman! Il est là !"

Il faisait froid en ce matin du 4 janvier 1985. Les bulletins météo à la télévision et à la radio ressassaient en boucle l'arrivée de la neige. Ils appelaient à la prudence pour quiconque devait prendre la route, mais ignoraient encore l'ampleur de cette vague de froid qui menaçait à l'horizon."

 

Tout d’abord, je remercie les éditions Taurnada pour m’avoir contactée afin de découvrir ce merveilleux roman.

Nous suivons ici les aventures d’Alan, parapsychologue, contacté pour aller débarrasser une famille de ses fantômes : un soldat et une femme qui pleurent. Au-delà de l’aspect paranormal de l’histoire, il y a un côté historique très profond. En effet, nos fantômes viennent de la Première Guerre mondiale. L’auteur nous amène dans cette période que nous connaissons bien mais en prenant pour cible un regard qu’on préfère oublier : la désertion. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir l’histoire.

Il y a longtemps que je cherchais un livre comme celui-là : qui saura me faire peur et aussi me toucher. L’auteur a réussi en 200 pages à me faire vivre ces deux sensations. Un roman à lire dans le noir pour plus de frissons et avec des mouchoirs à côté pour la beauté de l’histoire. Je n’ai aucun reproche à faire à ce livre. Peut être le caractère de Peggy mais c’est vraiment pour trouver quelque chose. C’est un livre que vous prenez uniquement quand vous êtes sûr de le finir tout de suite. Il est outrageusement addictif et terriblement bien écrit. Le cœur bat à cent à l’heure. Le personnage d’Alan est très intéressant. C’est un chasseur de fantômes qui souhaite avant toute chose démystifier les événements. De la même façon Joseph est quelqu’un qu’on aimerait rencontrer. L’auteur réussit parfaitement à nous faire ressentir les sentiments, parfois contradictoires, des personnages. On prend plaisir à suivre Alan et son raisonnement.  On est partagé entre le fait de vouloir le faire lire à tout son entourage mais aussi de garder cette pépite pour soi. S’il y a un livre à retenir en 2017, c’est celui-là !

" La douleur de douze balles pénétrant dans le corps d'un homme est semblable à celle d'une mère qui perd son enfant, d'une jeune fille qui perd son fiancé. Le sang coule comme les larmes et s'imprègne dans la terre, comme les rides dans la peau."

 

Le pour

  • Le personnage d'Alan et de Mina
  • La beauté de l'histoire

  • Les frissons ressentis

Le contre

  • Je n'en vois pas

 

Pour conclure,

Un premier tome qui est un véritable coup de coeur. J'ai qu'une hâte c'est de découvrir la suite des aventures d'Alan et de Mina.

Ma note : 5/5

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire