Mon ombre assassine

Couverture Mon ombre assassine

 

 

Titre : Mon ombre assassine

Auteur: Estelle Tharreau

Editeur: Taurnada

ISBN : 9782372580502

Pages : 260

Date de publication française : 17 Janvier 2019

Résumé :  En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d'une femme manipulatrice et cynique.
Celle d'une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

Du même auteur : L'impasse, De la terre dans la bouche , Orages 

Début du livre : "Une institutrice a été mise en examen lundi suite à la découverte du corps sans vie d’un policier dans la piscine de son domicile."

 

Tout d’abord je remercie les éditions Taurnada pour m’avoir permis de découvrir ce superbe livre.

Spoiler alert : c’est un énorme coup de cœur!

Nous suivons l’histoire de Nadège qui, depuis sa prison, nous livre son histoire. Une histoire tragique et prenante. Cela faisait longtemps que je cherchais un livre comme celui-là. Un livre avec une tueuse, une véritable sociopathe qui nous raconte son histoire. Il y en a tellement peu. D’ailleurs, je suis ouverte à toutes suggestions de livre sur le même sujet. Notre roman commence avec un article de journal. Il est d’ailleurs entrecoupé d’articles de journaux mais aussi d’interrogatoires. C’est une excellente idée. Le récit étant à la première personne, cela permet de voir d’autres points de vue. De voir comment le "commun de mortel" survit face à la présence de Nadège. Pour certains c’est une tueuse implacable. Pour d’autres, c’est une gentille institutrice adorant les enfants. Voir les deux aspects nous permet de réaliser comment chaque mouvement peut être analysé de plusieurs façons différentes. Lisez l’extrait ci-dessous pour vous donner une idée. Cette histoire est prenante et c’est dû aussi à l’écriture qui est excellente et colle parfaitement avec le récit. On s’y croit. On se prend pour Nadège. On a vraiment l’impression qu’elle nous parle. Une fois le livre commencé, on n’arrive pas à le lâcher. Si je devais formuler une seule critique : trop court. Mais quand on aime, on en veut toujours plus.

 

"De ses trois ans, elle ne pouvait pas se douter qu’en lui caressant les cheveux, je rêvais de lui briser la nuque tant l’attitude de ses parents attendris et mielleux faisait monter en moi un feu dévastateur. Je me serais délectée de leur impuissance et de leur surprise terrifiée face à l’image de la tête pendante de leur gamine entre les mains meurtrières de la gentille maîtresse Nana. "

 

Le pour

  • Le récit entrecoupé 
  • Nadège

  • Son histoire

Le contre

  • Trop court

 

Pour conclure,

La tension monte et monte jusqu’au dénouement. Je ne peux conclure que par ces mots : lisez ce roman!

 

Let’s go pour une prochaine lecture!

Commentaires (1)

Estelle Tharreau
  • 1. Estelle Tharreau | 09/01/2019
Quelle critique! Nadège et moi vous adressons un très chaleureux remerciement.

Ajouter un commentaire

 
×