Créer un site internet

L'Œil du chaos

Couverture L'Œil du chaos

 

Titre : L'Œil du chaos

Auteur: Jean-Marc Dhainaut

Editeur: Taurnada

ISBN : 9782372580885

Pages : 256

Date de publication française : 8 juillet 2021

Résumé :  Tandis qu'une canicule sans précédent frappe l'Europe, Théo, un jeune lycéen de 17 ans, est terrifié quand il réalise que les photos qu'il vient de faire dévoilent l'horreur et le chaos 21 jours à l'avance… Mais personne ne le croit. Et lorsque, partout dans le monde, le courant disparaît, les avions s'écrasent et que toutes les cloches des chapelles et des églises se mettent à sonner inexplicablement, il est déjà trop tard. Théo est alors loin d'imaginer l'incroyable mission de survie et d'espoir que le destin lui réserve.

Du même auteur : Saga Alan Lambin

Début du livre :"Le 23 juillet 2014, dans un communiqué, la NASA dévoilait que la Terre avait échappé, deux ans plus tôt, jour pour jour, à une tempête solaire d'une ampleur considérable et inédite depuis 1859. Selon les spécialistes, le vent solaire aurait pu neutraliser le réseau électrique mondial et interrompre toutes les télécommunications, les liaisons internet, ainsi que les transports aériens, et neutralier tous les systèmes électroniques. "

 

Tout d'abord je remercie les éditions Taurnada pour m'avoir permis de découvrir ce nouveau roman d'un auteur que j'adore.

 

J'attendais ce roman avec beaucoup d'impatience. Je suis une très grande fan de la saga Alan Lambin que j'ai quitté avec les larmes aux yeux. J'avais hâte de découvrir l'auteur dans un autre genre et avec d'autres personnages. Je n'ai pas été déçu. Toujours aussi addictive, sa plume fait mouche. L'auteur nous fait suivre les aventures de Theo, jeune homme passionné de photographie qui, en voulant améliorer son appareil, lui fait prendre des photos montrant l'avenir. Un pouvoir incroyable... surtout quand ça annonce la fin du monde. Vous l'aurez compris, l'auteur nous embarque dans un énième livre d'apocalyspe. Et pourtant celui là n'est pas comme les autres. Au delà du côté classique de l'humanité qui n'en a plus que le nom au vu de la violence qui en émane, l'auteur ne nous laisse pas dans l'inconnu. Le fait de pouvoir, d'avoir "vu" les photos rajoute une autre dimension. Il suffit de 21 jours à l'apocalypse pour arriver. L'ambiance est oppressante. On a chaud. On suffoque avec eux. 

J'ai beaucoup aimé le personnage de Théo. C'est juste un jeune homme qui a voulu améliorer son appareil. Il sait la vérité et, tel Cassandre, personne ne le croit en dépit des preuves évidentes. Mais bon, l'aurions nous cru? Le personnage de Drazic est tout aussi bien. On a le "cliché" de l'ermite qui est préparé à l'apocalypse. Personnage très attachant. J'ai aimé son histoire. 

 

"- On a quatre-vingts bornes à faire, si tout va bien.

- C'est pas le bout du monde.

- Y a plus de monde... "

 

Le pour

  • L'histoire
  • L'écriture
  • Les personnages

Le contre

  • Un des aspects de la fin (je n'en dis pas plus)

 

Pour conclure,

C'est un plaisir de retrouver Jean-Marc Dhainaut dans un nouveau style littéraire. Un roman qui se lit rapidement. Pourquoi s'en priver? L'auteur arrive à nous glisser une petite touche de fantastique que j'ai beaucoup apprécié. Un roman à lire en plein été et sans clim pour se sentir plus proche des personnages.

 

Ma noteCoeur 1Coeur 1Coeur 1Coeur 1Demicoeur 1

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire