Fahrenheit 451

Couv26733716

Titre : Fahrenheit 451

Titre VO : Fahrenheit 451

Auteur: Ray Bradbury

Traducteur:  Jacques Chambon

Editeur: Folio

Collection : SF

ISBN : 9782070415731

Pages : 213

Type: Science fiction

Genre: Dystopie

Date de publication française : octobre 2006

Date de publication original : 1953

Commercialisation: disponible

Prix : 5.90 euros

Résumé : 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

Avis : Fahrenheit 451 : c'est le classique des classiques de la Science-fiction. Nous sommes ici dans un avenir où les gens ne lisent pas. Lire est interdit. L'histoire aurait pu s'arrêter là mais l'auteur met bien en avant les conséquences de cette absence de lecture. Les gens n’ont plus d’avis sur rien. Ils ne se souviennent plus. Montag n’arrive plus à se souvenir de sa rencontre avec sa femme. Il n’y a plus d’effort de mémoire. La télé a pris possession des vies à tel point que le summum du bonheur est d’avoir un écran géant sur chaque mur. La télé devient la nouvelle famille, les nouveaux amis. Le livre nous oblige à faire un travail de mémoire (nom des personnages, action passée) et surtout un travail d’imagination. La télé nous demande juste de nous laisser porter. On est passif. Du coup le résultat est là : les gens sont heureux car ils ne pensent à rien et ne s’occupent de rien. Ray Bradbury nous offre ici une critique de la société moderne qu’y est assez réaliste. Il montre bien les problèmes et les dérives que peut occasionner une absence de lecture : un bonheur sans attrait, une perte de mémoire, une vie sans plaisir. Ce roman n’a pas vieilli d’un pouce. A l’heure de la téléréalité et autres émissions de « qualité » (imaginez bien le ton ironique) Fahrenheit 451 n’a jamais été autant d’actualité. L’écriture de Ray Bradbury est toujours aussi plaisante. Les mots glissent sous nos yeux pour devenir des personnages originaux avec des sentiments profonds (ou pas dans certains cas). Un livre que chacun devrait avoir lu.

Extrait Il n'y a pas besoin de brûler des livres pour détruire une culture. Juste de faire en sorte que les gens arrêtent de les lire.

Récompense : Prix Hugo du meilleur roman 1954

Du même auteur : Chroniques martiennes, De la poussière à la chair : souvenirs d'une famille d'immortels, Histoires de dinosaures

Dans le même genre

Commentaires (2)

FabledHeartless
  • 1. FabledHeartless (site web) | 22/06/2017
Je l'ai lu il y a quelques mois et quel coup de cœur... Il m'a littéralement bouleversée.
Marinette
Un classique intéressant et incontournable pour les fans de science-fiction :)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×