Dishonored, l'homme corrodé

Couv55122644

Titre : Dishonored, L'homme corrodé

Titre en VO : Dishonored : The Corroded Man

Auteur: Adam Christopher

Traducteur : Claire Jouanneau

Editeur: Milady Gaming

ISBN : 9782811216566

Pages : 480

Type: Science fiction

Genre: Steampunk

Date de publication française : 21 octobre 2016

Date de publication original : Juillet 2016

Commercialisation: disponible

Résumé : Dix ans après avoir repris son trône, l’impératrice Emily Kaldwin mène une double vie, régnant sur son empire tout en suivant l’entraînement de son père, le redoutable Corvo Attano.
Un inconnu masqué doté des pouvoirs qui étaient autrefois ceux de Daud fait son apparition pour prendre la tête de la guilde des assassins. Emily et Corvo devront tout faire pour l’arrêter et découvrir sa véritable identité afin d’éviter une destruction sans égale…

Avis : Je suis une grande fan du jeu Dishonored. Normalement je ne lis pas les romans issu des jeux. Le résultat avec Resident Evil et Assassin's creed m'avait deçu. Mais là il ne s'agit pas d'une adaptation mais d'une suite qui prépare à Dishonored 2. Donc une histoire à part. On retrouve avec plaisir les personnages. Généralement les personnages féminins sont assez agaçants mais là Emily est pas mal. Ce qui est marrant c'est qu'il y a deux façons de finir le jeu : tu fais monter l'impératrice sur le trône en tuant un max de personnes ou au contraire en se contentant de les neutraliser. J'ai, bien entendu, choisis la mauvaise voie. Et le livre est évidemment la suite de la meilleure fin. Il y a d'ailleurs quelques clins d'oeil à cela dans le livre.

L'histoire est assez classique : un méchant s'évade d'une prison inviolable et veut sa vengeance. Sauf que notre brave méchant a beaucoup de pouvoir et qu'il sait s'en servir. L'intérêt du livre est vraiment de préparer le jeu 2 et de retrouver les personnages. Le problème dans ce genre de livre c'est la description des combats. Il est difficile de décrire des combats que le jour a vécu sur sa console. Cela ne rend pas. Par contre les pouvoirs de Corvo passe bien. Bref l'auteur a bien réussi à retrouver l'ambiance du jeu.

Bilan : un bon livre que je relirais avec plaisir. Quand on le lit on a qu'une envie c'est rejouer au jeu.  

Extrait Je ne suis plus que l'ombre de moi même. Dans mes veines mon sang me brûle, mais je ne supporte plus ni le froid ni la lumière de Dunwall. Je vous prie d'excuser ma tenue, mais j'ai l'impression que mon âme même est corrodée. Chaque instant de mon existence me rappelle cruellement ceux qui m'ont trahis. 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×