Bakhita

Titre : Bakhita

Auteur: Véronique Olmi

Editeur: Albin michel

ISBN : 978222639227

Pages : 464

Type: Littérature française

Genre: Roman historique

Date de publication française : 23 aout 2017

Commercialisation: disponible

Prix : 22.90 euros

Résumé : Bakhita, née au Darfour au milieu du XIXe siècle, est enlevée par des négriers à l'âge de 7 ans. Revendue sur un marché des esclaves au Soudan, elle passera de maître en maître, et sera rachetée par le consul d'Italie. Placée chez des religieuses, elle demande à y être baptisée puis à devenir soeur.

Avis : Tout d'abord merci à l'édition Albin Michel pour m'avait fait découvrir ce livre.

Bakhita c'est l'histoire d'une vie. Mais pas n'importe quelle vie. C'est l'histoire d'une jeune fille capturée pour devenir esclave très très jeune. C'est l'histoire de son combat pour survivre. C'est une histoire triste. Une histoire forte. Une histoire d'amour pour Dieu, presque une ode à la vie. Je ne connaissais pas Véronique Olmi dans le sens où je n'avais lu aucun de ses livres. Je ne sais pas si c'est sa façon de faire mais l'écriture est d'une rare beauté. Comme vous l'aurez deviné j'ai eu un réel et énorme coup de coeur pour ce livre. Je n'arrivais à la lâcher de peur de perdre Bakhita. Même en sachant son histoire et sa fin on ne peut que vivre sa vie à ses côtés. On veut la protéger.

Bakhita est une femme qu'on connait mal. En tout cas je ne la connaissais pas. Mais maintenant c'est choses faites et je suis admirative. Elle voulait juste survivre en étant la meilleure esclave possible. Elle a choisit de troquer son esclavage par une prison. Mais c'était un choix, une rencontre avec Dieu. Elle a choisit la liberté mais en prenant une décision qui changé pas mal de choses. Un des aspects que j'ai le plus apprécié dans ce roman c'est que la notion de viol y est absente. Le viol est là mais il est suggéré en une phrase et non raconté. J'apprécie cela. A l'heure actuel tout film historique se sent obligé de mettre une scène de viol. Tout comme les scènes d'amour entre les personnages rien ne vaut la suggestion. Il est très difficile de juger un livre qui raconte une histoire vraie. Seule l'écriture, la façon de voir la vie est très importante. Et là je trouve que c'est fait avec brio. Je lirais d'autres livres de cette auteure pour voir si c'était juste Bakhita qui me plaisait ou si c'est vraiment l'auteure. 

Extrait :

Récompense : ?

Du même auteur : Cet été là, Bord de mer, La nuit en vérité

Dans le même genre : Joséphine Bakhita d'Hervé Roullet, Sacajawa d'Anna Lee Waldo

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×