La cave aux poupées

Couverture La Cave aux poupées

 

Titre : La cave aux poupées

Auteur: Magali Collet

Editeur: Taurnada

ISBN : 9782372580670

Pages : 224

Date de publication française : 19 mars 2020

Résumé :  Manon n'est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n'aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

 

Début du livre :"J'ai d'abord cru que c'étaient des oiseaux comme on en voit dans le ciel à l'approche de l'hiver. Quand j'étais gamine, vers 9 ou 10 ans, j'en voyais très souvent. Je les regardai par la fenêtre de ma chambre et j'imaginais qu'ils partaient vers d'autres pays, histoire de voyager un peu."

Tout d’abord je remercie les éditions Taurnada pour m’avoir fait découvrir ce livre.

Le premier mot qui me vient à l’esprit en pensant à ce roman est "horrible". Oui, ce livre est horrible mais pas dans le sens que vous imaginez. L’histoire est horrible, terrible, effroyable. Rien que d’imaginer que cela puisse être possible cela glace le sang.

La cave aux poupées est l’histoire d’une jeune fille (Manon) qui vit avec son père sans rien connaître de l’extérieur. Pour lui, elle n’a que trois utilités : s’occuper des tâches ménagères, prendre soin des fillettes qu’il cache à la cave et se faire violer quand ces dernières ont leurs règles. Vous commencez à saisir l’horreur de la situation. Rajoutez à cela un récit à la première personne et vous avez une jolie histoire bien terrifiante. Notre histoire commence en douceur (façon de parler) puis l’horreur monte crescendo jusqu’à ce qu’il soit impossible de lâcher le livre tellement on veut savoir la fin. Ce roman est un thriller d’une noirceur incomparable. On se sent oppressé, étouffé. On a l’impression d’être dans cette cave. L’action se situe uniquement dans la maison. Ce huis clos rajoute encore une dimension angoissante.

Ce roman est très addictif. Une fois commencé on ne veut plus le poser. Il y a une espèce de fascination. Quand on croit avoir atteint l’apogée, l’auteure réussit à nous surprendre en allant encore plus loin. Le fait que le livre soit assez court est un plus. Il y a des limites à ce qu’on peut supporter. Mais au-delà de tout ça, il y a une véritable réflexion qui se pose : est-on coupable quand on ne fait que suivre les ordres? Manon suit scrupuleusement les ordres de son père jusqu’au jour où la dernière jeune fille (qui est là depuis ses 12 ans) dit son prénom : je m’appelle Camille. Un nouveau rapport se crée. C’est plus facile de faire son travail quand on ne connait rien des victimes. Manon est elle-même une victime. Parfois, on la plaint. Parfois, on a envie de la secouer pour lui faire prendre conscience de ce qu’elle fait. Le personnage du père est aussi intéressant. On ne sait vraiment rien de lui. Il nous est totalement inconnu et cela rajoute encore de la peur. On se sent comme une des filles en cage qui ne connait rien de son bourreau. Nous sommes face à un homme qui a tellement conditionné Manon qu’elle connait le monde extérieur via la tv mais ne peut s’échapper de sa propre prison, une prison au barreau invisible mais une prison quand même.

" Quand on vit dans la merde, on finit par lui ressembler quoi qu’on fasse"

Le pour

  • La réflexion posée au lecteur
  • Assez court

  • Addictif

  • Récit à la première personne

Le contre

  • Terrible
  • Difficile de s’en défaire

 

Pour conclure,

Cela faisait longtemps que je cherchais d’horreur qui vous glace le sang, qui vous font faire des cauchemars et regardait derrière vous en espérant ne pas voir le monstre. Je l’ai trouvé. Je ne peux que vous recommander ce livre mais attention : il n’est pas à mettre entre toutes les mains.

Je suivrais les prochaines publications de cette auteure avec assiduité. Merci aux éditions Taurnada qui réussissent toujours à nous trouver des pépites incroyables.

Ma note : 4.5/5

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire

 
×