Hellraiser

Couv48107412

Titre : Hellraiser

Titre VO : The hellbound heart

Saga : Hellraiser

Tome : 1

Auteur: Clive Barker

Traducteur:  Mélanie Fazi

Editeur: Folio

Collection : SF

ISBN : 9782070450206

Pages : 155

Type: Fantastique

Genre: Horreur

Date de publication française : 2013

Date de publication original : 1986

Commercialisation: disponible

Résumé : Il avait enfin résolu le puzzle de la boîte de Lemarchand.
Il se tenait sur le seuil d’un nouveau monde de sensations exacerbées. D’ici quelques instants, les Cénobites – qui ont passé l’éternité à la recherche de la sensualité ultime – seraient là. Ils allaient pouvoir lui révéler les secrets les plus sombres qui le transformeraient pour toujours.
Mais avec les plaisirs les plus exquis viendront une douleur sans pareille.
Afin d’échapper à ses tortionnaires, et de retourner dans son monde, il allait avoir besoin de l’aide de sa belle-sœur, Julia, la femme qui l’aimait. Mais par-dessus tout, il allait avoir besoin de sang…

Avis : Comme certains le savent je suis une grande amatrice de livres et de films d'horreur. Et j'adore Clive Barker. C'est la deuxième fois que je lis Hellraiser et j'aime toujours autant. Il est toujours difficile de parler d'un livre qu'on adore car on a l'impression de ne pas trop savoir quoi dire si ce n'est qu'on adore. Mais bon je vais quand même essayer. 

Ce qu'il y a d'incroyable dans ce livre c'est que dès le premier chapitre on a les cénobites. Il n'y a pas le mystère de l'attente des créatures. Elles sont déjà là et annoncent la couleur : "le plaisir est douleur et vice-versa". Ce sera le leitmotiv de Clive Barker. Mais par contre justement l'envers du décor c'est qu'on voit peu les cénobites. Malgré ce qu'on pourrait penser ils ne sont pas le centre de l'histoire. Ici il s'agit d'un homme, Franck, qui a eu ce qu'il demandait. Il voulait goûter aux plaisirs de la chair, à l'extase suprême car les délices de la Terre sont fades à ses yeux. Mais voilà il faut faire attention à ce que l'on souhaite car on risquerait de l'avoir. Il a le plaisir mais le plaisir façon cénobite. Voilà pour la petite touche morale. Alors certes on voit peu les cénobites mais si on "est en manque" on peut se consoler avec le premier film réalisé par Clive Barker lui-même. Un petit bijou. Mais revenons au livre.

On ne peut pas vraiment dire que les personnages soient attachants ou qu'on peut s'identifier à eux. Ce n'est pas le but ici. Barker nous montre l'horreur. Il a créé une véritable mythologie qu'il reprendra dans ses livres avec notamment ce que je considère comme une suite à savoir Les évangiles écarlates où nous retrouvons avec bonheur le personnage de Pinhead. 

Si je devais faire un reproche à ce livre c'est sa taille. Il est trop court. En même temps je ne vois pas ce qu'il pourrait rajouter de plus mais on en veut toujours plus n'est ce pas...

Extrait : Il venait d'ouvrir la porte à des plaisirs dont une poignée d'humains à peine connaissait l'existence, sans parler d'y avoir goûté - des plaisirs qui redéfiniraient les paramètres de la sensation, le libérant de la terne ronde dans laquelle désir, séduction, déception l'emprisonnaient depuis l'adolescence.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×