Prodige

Couverture Prodige

Titre : Prodige

Titre VO : Wicked Gentlemen

Auteur: Ginn Hale

Editeur:  MxM Bookmark

ISBN : 9782375743591 

Pages : 300

Date de publication française : 6 décembre 2017

Résumé :  Belimai Sykes est beaucoup de choses : un Prodige, le descendant d’anciens démons, une créature faite de sombres tentations et de rares pouvoirs. Il est aussi un homme au passé brutal, victime d’une dangereuse addiction. Et Belimai Sykes est également le seul vers qui le capitaine William Harper peut se tourner quand il se retrouve avec une série de meurtres sanglants sur les bras.
Mais monsieur Sykes ne travaille pas gratuitement et le prix de sa compagnie coûtera au capitaine Harper bien plus que sa réputation. Des maisons nobles où sorcellerie et vivisections se dissimulent sous des apparences lisses, aux quartiers fumants des Enfers en contrebas, le capitaine Harper devra se battre pour la justice. Pour sa vie.
Ses ennemis sont nombreux et son unique allié est un démon qu’il ne connaît que trop bien. C’est le risque quand on côtoie les déviants...

 

"Ce que je trouve absurde dans le fait de condamner les Prodigals parce qu'ils sont des démons, c'est que les démons et les anges sont la même chose. Les Prodigals étaient des anges bien avant d'être appelés démons. Lucifer, Stanel, Sariel, Azeal... tous. Chaque ange déchu fut créé bien avant la terre et ils ne furent pas formées à partir de boue mais depuis la volonté de Dieu Lui-même. Même le plus avili et détruit des Prodigals est plus proche de Dieu que nous, fils d'Adam, ne le serons jamais."

 

Nous plongeons rapidement dans cet univers si riche avec le personnage de Belimai, un démon dépendant de la drogue. On ne sait pas trop s'il s'agit de démons ou de vampires tellement la frontière entre les deux est mince. J'aurais aimé que ce soit un peu plus explicite. L'univers de l'auteure est assez sombre. Il se dégage une noirceur de son écriture que j'apprécie beaucoup. En ce qui concerne l'histoire, on entre dans les bas-fond de l'espèce humaine. Beaucoup de questions éthique se posent : où s'arrête l'humanité quand on torture un Prodige pour le faire avouer? Nous revoilà venu au temps de l'esclavage et des "sous-espèces". 

Le personnage de William est très intéressant. On sent qu'il ne nous dit pas tout. Il cache quelque chose, une espèce de fêlure et j'aime beaucoup ça. Le personnage de Belimai est intrigant dans une autre mesure. C'est un Prodige, une espèce que l'on découvre au fil des pages. Mais c'est un Prodige drogué. Cela change la donne. Il est dommage qu'on n'en sache pas plus sur le sujet. Un long prologue aurait été une bonne idée car nous faisant rentrer plus vite dans l'histoire. Car il y a malgré tout peu d'informations sur la nature des Prodige. 

 

"Entre les jours d’agonie brûlante, j’avais le droit à de simples piqûres de plaisir. Ils m’avaient injecté des doses d’ophorium jusqu’à ce que j’y devienne accro. À la fin, ils n’avaient plus besoin de menacer de me torturer ; il leur suffisait simplement de me priver de mon plaisir."

 

 

Le pour

  • L'écriture
  • L'histoire assez novatrice

  • Le personnage de William

  • La noirceur

Le contre

  • Une confusion dans les personnages
  • Un manque d'information

 

Pour conclure,

C'est une bonne lecture. Je recommande cette auteure qui a su créer un univers bien particulier comme on en voit peu. Je regrette vraiment ce manque d'informations. Un simple prologue aurait suffit.

 

Let's go pour une prochaine lecture!

 

Du même auteur : Swift et le chien noir

Ajouter un commentaire