Les yeux

Couverture Les yeux, intégrale

Titre : Les yeux

Auteur: Slimane-Baptiste Berhoun

Editeur: Bragelonne

Collection : L'ombre

ISBN : 9791028104160

Pages : 444

Type: Fantastique

Date de publication française : 15 novembre 2017

Commercialisation: disponible

Prix : 20 euros

Résumé : Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou.
On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n'avaient pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine.
Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D’ordinaire, personne ne venait s’en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris.
Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l’Orme, on y aurait peut-être vu l’oeuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l’établissement sait faire d’une main de fer. À l’abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades.

Avis : Tout d'abord je remercie Netgalley et les éditions Bragelonne pour la découverte de ce livre.

Les yeux nous plonge dans un huis clos au sein d'un asile psychiatrique perdu en pleine campagne. Claustrophobe s’abstenir ! L’auteur nous met directement dans le vif du sujet avec le meurtre brutal d’un patient. L’arrivée de la jeune Lucie Klein, étudiante de Lacan, vient chambouler la vie « tranquille » de l’Orme. Slimane-Baptiste a créé une véritable institution et nous met le doute sur tout. Une seule règle : ne rien prendre pour acquis dans un asile. Les personnages sont tout ce qu’on pourrait s’attendre à trouver dans un établissement pareil. Entre le patient qui mange tout ce qui lui tombe sous la main, celui qui se prend pour un poulet, le gardien avide de pouvoir, le directeur avide d’argent et le chirurgien avide de savoir nous nous plaçons du côté du pharmacien qui demande juste à faire son boulot tranquillement et peut être à susciter l’intérêt de la belle Lucie. Bref il y en a pour tous les goûts. Cette profusion de personnage peut sembler compliquer tant il y a de pathologie et de noms à retenir mais cela ne gâte en rien l’histoire. L’histoire est d’ailleurs très prenante. Un meurtre, des malades qui voient leur peur dans le noir et qui refuse de regarder les gens dans les yeux. Il n’en faut pas plus pour créer un véritable page-turner.  Thriller psychologique ou histoire fantastique ? A vous d’en juger.

Extrait Je déteste les postures intellectuelles toutes faites. Les dogmes religieux ou moraux ne sont que des excuses pour nous exempter de mener une véritable réflexion personnelle. L'argument "parce que c'est comme ça" n'est que le terrier de l'imbécile, acculé par son impuissance, incapable de penser par lui-même ; le refuge du paresseux, et cette paresse m'insupporte.

Récompense

Du même auteur : La meute

Dans le même genre : Shutter island de Dennis Lehane

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×