Mauvais genre

 Couverture Mauvais genre

Titre : Mauvais genre

Saga : Rebecca de Lost

Tome : 3

Auteur: Isabelle Villain

Editeur: Taurnada

ISBN : 9782372580489

Pages : 252

Date de publication française : 15 novembre 2018

Résumé :  Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d'une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l'équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d'une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d'effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L'entourage de la victime est passé au crible, et l'histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

Du même auteur : Ames battues, Peine capitale, La valse des corps(morts

Début du livre :"Une impasse, des pavillons de banlieue avec leurs jardins fleuris parfaitement clôturés. Une odeur d'herbe fraîchement coupée. Un chien tenu en laisse aboie dans sa niche au passage d'une voiture de livraison. Des enfants jouent au ballon tandis qu'une fillette toute blonde dévale l'allée en vélo en terminant les femmes par terre, en larmes."

 

Tout d’abord je remercie les éditions Taurnada pour m’avoir permis de découvrir ce roman.

Avant de le lire, je ne savais pas qu’il s’agissait du troisième tome d’une série. Je ne l’ai découvert qu’à la fin. Cela n’a pas gâché ma lecture même si je regrette de ne pas avoir pu le savoir avant. J’ai dû louper beaucoup d’informations qui m’auraient fait pousser des "oh je n’aurai jamais deviné". C’est dommage mais en même temps c’est agréable d’arriver dans une équipe déjà formée avec un passif derrière elle. Je répondrais présente pour la suite. L’histoire, le fil conducteur entre tous les romans m’intrigue et j’ai envie de savoir le coupable.

Dans ce roman nous avons plusieurs histoires qui se chevauchent : l’enquête sur Hugo, le tueur en série et l’histoire d’amour de Rebecca. C’est à la fois bien et dérangeant. L’histoire avec Hugo est intéressante de par le thème abordé (la transsexualité). Je crois que c’est la première fois que je lis ça dans un polar. Mais le retournement de situation est assez classique. Cela n’empêche pas l’empathie que j’ai eue pour ce personnage. En fait, une fois le coupable tombé, une partie de moi s’est dit "ah bon, tout ça pour ça". La deuxième enquête est beaucoup plus prenante. Il s’agit d’un tueur en série. Apparemment némésis de Rebecca. Très passionnant.

Le personnage de Rebecca ainsi que son équipe sont hauts en couleur. On en a pour tous les goûts. Le seul qui m’ait déplu c’est Tom. Je n’aime pas sa façon de voir les choses et d’agir en conséquence. Rebecca est beaucoup plus intéressante. Elle avance dans la vie en sachant exactement ce qu’elle veut. J’aime ce genre de caractère si sûr de soi.

L’auteure a réussi à me convaincre et j’ai pris beaucoup de plaisir à ma lecture. J’ai hâte de lire la suite

 

"J'ai dit quelque chose de drôle ? 
- C'est le mot "poulet" qui me fait toujours rire. Saviez-vous que ce surnom vient du fait que la préfecture de police, à la suite de l'incendie de son siège social sous la Commune, s'était installée sur l'île de la Cité à la place de l'ancien marché aux volailles ? 
"

Le pour

  • L'histoire
  • Le sujet abordé

  • Le personnage de Rebecca

  • La fin

Le contre

  • La fin un peu trop cliché
  • Tom
  • Les enquêtes parallèles

 

Pour conclure,

C’est une lecture qui m’a surprise. Je ne m’attendais pas à une enquête sur un tel sujet. Je suis très intriguée par la suite et répondrais présente. Je regrette juste de ne pas avoir découvert cette série avant.

Ma note : 4/5

 

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire