Meilleurs ennemis

Couverture Meilleurs ennemis

Titre : Meilleurs ennemis

Titre VO : The hating game

Auteur: Sally Thorne

Traducteur: Charlotte Demanie

Editeur: Harlequin

ISBN :  978-2280389587

Pages : 489

Date de publication française : 5 octobre 2016

Résumé :  Le jour où Lucy rencontre son nouveau collègue, Joshua Templeman, elle n’en revient pas : il est à tomber ! Sauf qu’il ne lui faut pas plus de deux secondes pour découvrir qu’il est aussi froid, cynique, impitoyable… absolument détestable ! Alors, quand leurs chefs respectifs les mettent en concurrence pour une promotion, Lucy est prête à tout pour le battre. Car, si elle gagne, elle sera sa boss. S’il gagne… elle démissionnera. Autant dire qu’elle n’a pas le choix : elle doit gagner. Mais lorsque, un soir, dans l’ascenseur, ce traître de Josh l’embrasse fougueusement, elle est complètement déstabilisée. Se serait-elle trompée à son sujet depuis le début ? Ou est-ce une tactique de Josh pour lui faire perdre ses moyens ?

Du même auteur : Drague interdite

Début du livre :"J'ai une théorie : l'amour et la haine se ressemblent étrangement. Vous pouvez me croire sur parole, j'ai pu les comparer en de nombreuses occasions, et voici ce que je j'ai remarqué...L'amour et la haine sont des sentiments profonds. Il vous suffit de penser à la personne que vous détestez ou que vous aimez pour que votre estomac se noue."

Ce qui m’a amenée vers ce livre c’est son résumé. Le côté ennemi qui vit une histoire d’amour m’a beaucoup plu. C’est cousu de fil blanc mais on s’en fout n’est-ce pas? Présentons d’abord nos ennemis. D’un côté nous avons Lucy, la gentille fille (trop gentille?) qui ne ferait pas de mal à une mouche (sauf si elle peut nuire à Joshua). De l’autre côté, nous avons Joshua, sombre, tyrannique, qui n’hésite pas à taper là où ça fait mal. La seule personne a le remettre à sa place c’est Lucy. C’est deux là sont le genre de personnes que l’on n’imagine pas se battre au bureau avec des batailles de regards ou le jeu de l’imitation. Mais pourtant le résultat est là. Et à lire, c’est très rigolo. Tout comme les petits rituels. Chacun à ses petites manies et l’autre ne se gêne pas pour en jouer.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Joshua. Dès qu’on en sait un peu plus sur lui, tout devient clair. Son histoire m’a touchée et je peux dire qu’il devient un de mes personnages préférés de romans. Certains aspects du livre sont assez prévisibles mais d’autres m’ont surprise. J’ai beaucoup apprécié cela. Je n’aime pas me dire "ah j’en étais sûr, dommage". Mais là ce n’était pas le cas. Ce qui est bien c’est que le changement de caractère n’est pas immédiat. On laisse le suspens monter. Je me suis retrouvée dans Lucy. Le fait que l’histoire soit dans une maison d’édition, qu’elle adore les livres, etc. m’a tout de suite rapprochée du personnage.

Je n’ai qu’un seul regret : où est mon épilogue! Que sont-ils devenus? Et tant d’autres questions qui demeurent et que je ne vais pas dire sinon ça serait gâcher l’histoire. Je comprends l’aspect : à chacun son idée mais là c’est vraiment frustrant. Je n’en dis pas plus car je ne veux pas spoiler quoi que ce soit.

"Le truc, Shortcake, c’est de trouver la bonne personne. Celle qui peut aussi bien rendre les coups que les encaisser, explique-t-il "

Le pour

  • Très addictif
  • La relation entre les personnages
  • Les punchlines

Le contre

  • Le personnage de Danny
  • La fin (parce que je veux en savoir plus)

Pour conclure,

Ce livre vaut vraiment le coup. Je vous le conseille fortement. Il fait partie des romans que je relirais. Par contre à ne pas commencer à 22 h si vous voulez garder un peu de sommeil!

Ma note : 5/5

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire