La chronique des Bridgerton T.1 : Daphné et le duc

Couverture La chronique des Bridgerton, tome 1 : Daphné et le duc

Titre : Daphné et le duc

Titre VO : The duke and I

Saga : La chronique des Bridgerton

Tome : 1

Auteur: Julia Quinn

Traducteur: Cécile Desthulliers

Editeur: J'ai lu pour elle

ISBN : 9782290116029

Pages : 416

Date de publication française : 13 janvier 2016

Résumé :  À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l'enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l'a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu'à la mort de son père, et c'est désormais porteur d'un titre prestigieux qu'il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s'intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu'il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu'on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l'esprit du jeune duc...

Du même auteur : Liste Livraddict

Début du livre :"La venue au monde de Simon Arthur Henry Fitzranulph Basset, comte de Clyvedon, fut l'occasion de grandes réjouissances. Les cloches de l'église sonnèrent des heures durant, le champagne coula à flots dans la gigantesque château que le nouveau-né appellerait plus tard sa maison, et tout le village de Clyvedon fut convié à cesser le travail pour prendre part aux libations et aux célébrations ordonnées par le père du tout jeune compte."

 

J’ai commencé ce roman suite au visionnage de la saison 1 de la série sur Netflix. Je ne connaissais pas du tout. Normalement, je lis le roman avant l’adaptation mais là j’ai fait une exception. Heureusement car, maintenant que j’ai lu le roman, je trouve l’adaptation pas excellente. Mais nous ne sommes pas là pour parler de la série Netflix.

Ce roman se lit très rapidement. Nous suivons les aventures à la fois de Daphné mais aussi du duc. Les interactions entre les deux sont d’ailleurs très drôles. Car oui ce livre est sérieux, romantique, bien documenté mais aussi drôle. Comme le dit le résumé, les situations sont "cocasses". Plus d’une fois, je me suis surprise à sourire, voire à rire franchement. Rien que moment où Violet doit expliquer à sa fille ce qui se passe lors de sa nuit de noces est incroyable. Cela se ressent dans deux situations : les dialogues entre Daphné et Simon, mais aussi (et surtout) dans les interactions entre les membres de la famille Bridgerton. 8 frères et sœurs dans la haute société. Il faut avouer que c’est plutôt rare. Mais là il s’agit d’un fait encore plus surprenant pour l’époque : un mariage d’amour. Les parents Bridgerton sont (étaient) profondément amoureux. Les enfants ont été élevés ainsi et cela change beaucoup de choses notamment dans leur rapport avec l’idée du mariage. Un des aspects que je n’ai pas aimés sur le moment est que la mère, Violet, est présentée comme une marieuse invétérée qui ne cherche qu’à caser ses enfants et si possible avec un bon parti. Mais en poussant un peu ma lecture, je me suis rendu compte qu’elle voulait surtout que ses enfants connaissent rapidement les joies du mariage qu’elle avait elle-même connu. 

L’histoire d’amour est assez classique mais en même temps cela fait toujours son petit effet. Le personnage de Simon est vraiment bon. Il nous fait craquer et on comprend parfaitement Daphné. Et puis le fait qu’il soit duc aide aussi ;). On trouve tous les clichés des romans historiques : la fille arriviste, la sage, celle qui ne veut pas se marier, le vieil homme qui cherche une femme, etc. Oui, il y a tout ça et oui on s’en fout! La dynamique fonctionne. On tourne les pages avec plaisir pour voir où tout cela va mener même si la fin est vraiment facile à deviner. 

La "présence" de Lady Whistledown est un plus non négligeable. Sa plume est acerbe et fait mouche à chaque fois. On prend plaisir à lire ses écrits au début de chaque chapitre. Elle permet de faire un petit point sur la situation vue de l’extérieur. Qu’en pense la bonne société? Elle (mais qui est-elle?) narre les situations avec humour et précision. C’est un plaisir à lire.

J’ai beaucoup apprécié la présence d’un épilogue qui se situe des années après. Je sais que le tome suivant se situe directement après le tome 1. Du coup, un tel épilogue est une surprise mais une belle surprise. 

 

"Affirmer que les hommes sont des têtes de mule serait insultant. Pour les mules.
La Chronique mondaine de Lady Whistledown, 2 juin 1813
"

Le pour

  • L'humour
  • La romance
  • L'épilogue
  • Lady Whistledown

Le contre

  • Un peu trop rapide par moment

Pour conclure,

J’ai pris un énorme plaisir à lire ce roman découvert grâce à la série. Il m’a mis de la joie au coeur. Heureusement que les autres tomes sont disponibles en ebook. Cela aurait été dur d’attendre jusqu’à mars la publication du tome 3 et 4.Si vous aimez ce genre littéraire, je vous conseille vivement ce livre ainsi que la série. Une de mes déceptions restera que dans la série on nous dit qui est Lady Wistledown alors que dans le roman on le sait qu’à partir du tome 4. J’aurais aimé garder le mystère.

Ma note Coeur 1Coeur 1Coeur 1Coeur 1Coeur 1

Let's go pour une prochaine lecture!

Ajouter un commentaire